Philippe Verdelot

par Morto da Feltre 

(Lorenzo Luzzo)

Jalons biographiques

1480 : entre 1480 et 1485, naissance de Philippe Deslouges au lieu-dit  des Loges à Verdelot (Seine et marne). Il est d'abord surnommé Verdelot, puis Verdelotto durant son existence en Italie.

1511 : séjour possible à Venise

1521-1527 : séjour à Florence, maître de Chapelle au baptistère San Giovanni et à la cathédrale Santa Maria del Fiore. Séjour à Rome en 1524. Il rencontre  Machiavel pour lequel il écrit la musique de La Mandragore, pièce dédiée à Clément VII.

1531-1536 : séjours à Rome où il publie ses premiers madrigaux. Plusieurs publications de motets et madrigaux  à Paris et Lyon laissent supposer des voyages en France.

Mort après 1536 et peut-être en 1552  à Florence.

verdelot ubrecht 3.jpg

 Philippe Verdelot et le chanteur Ubretto

attribué par Vasari à Sebastiano del Piombo 

(Rome, Museo nazionale del Palazzo Venezia)

Etudes biographiques

​Trop longtemps controversée car pauvrement documentée, la biographie de Philippe Verdelot a été  opportunément consolidée par la musicologue Alexandra Amati, à l'occasion du 7ème centenaire 

de la cathédrale de Florence en 1997 : in Atti del convegno internazionale “Cantate Domino Musica nei secoli per la Cattedrale di Firenze ,” eds. C. Gianturco et al .(Florence : Edifir, 2001), vol. III, pp. 89-105.                     

avec l'aimable autorisation de l'auteure et de l'éditeur.

La biographie de référence actualisée est celle de Philippe Canguilhem (Centre d’études supérieures de la Renaissance, Université de Tours) dans  le "Guide de la Musique de la Renaissance" pages 586-587 ed. Fayard, reproduite ci-dessous avec l'aimable autorisation de l'auteur.

 avec l'aimable autorisation de l'auteur.